RECRUTEMENT - Permis de travail hors campus pour les élèves internationaux en formation professionnelle

| 13.05.2014

Éducation internationale est heureuse d’informer ses membres sur les nouvelles dispositions concernant les étudiants internationaux, mises en place par Citoyenneté et Immigration Canada (CIC). Ces dispositions entreront en vigueur le 1er juin 2014 et permettront notamment aux élèves en formation professionnelle de travailler hors campus pendant leurs études. 

Pour se prévaloir d’un permis de travail hors campus, il faut :

  • Être le titulaire d’un permis d’étude valide;
  • Suivre une formation générale, théorique ou professionnelle d’une durée d’au moins six mois;
  • Étudier à temps plein;
  • Étudier et obtenir un diplôme ou à un certificat dans un établissement désigné.

Exception : Un élève international suivant des cours d’anglais ou de français comme langue seconde (ALS/FLS), des cours d’intérêt général ou des cours préparatoires n’est pas autorisé à travailler pendant les études, à moins qu’il ne soit autorisé à présenter une demande de permis de travail avec un avis relatif au marché du travail favorable d’Emploi et Développement social Canada.

Avec le permis de travail hors campus, il est possible de :

  • Travailler à l’extérieur du campus jusqu’à 20 heures par semaine pendant la session;
  • Travailler à temps plein pendant les congés prévus au calendrier scolaire.

Permis d’études déjà obtenu avant le 1er juin 2014

Si un élève international a déjà un permis d’études (mais sans mention de permis de travail hors campus), celui-ci aura quand même une autorisation automatique de travailler hors campus, même si il n’est pas titulaire d’un permis de travail, à la condition qu’il réponde aux critères d’admissibilité pour travailler hors campus. Il suffira de montrer à l’employeur l’avis de modification sur http://www.cic.gc.ca/francais/etudier/etudier-modifications.asp

Demande de permis d’études dès le 1er juin 2014 ou après

Dès le 1er juin 2014, les permis d’études en formation professionnelle incluront la mention du permis de travail hors campus. Celui-ci  figurera sur le permis d’études. Dans tous les cas, il faut continuer de respecter les conditions du permis d’études afin de continuer à être autorisé à travailler hors campus.

Attention : Cette nouvelle disposition ne modifie en rien l’exigence qu’a l’élève international en formation professionnelle d’obtenir un permis de travail coop pour réaliser le stage obligatoire dans le cadre de ses études. Il est recommandé d’en faire la demande en même temps que le permis d’études. Le permis de travail coop est gratuit.

Pour plus de détails sur ces permis, veuillez consulter le site de Citoyenneté et Immigration Canada

Voie d’avenir pour les centres de formation professionnelle et les entreprises

Pour les centres de formation professionnelle, le recrutement d’élèves internationaux est une solution concrète à la baisse de clientèle observée dans certains programmes. La présence d’élèves internationaux peut contribuer à maintenir en place certains programmes de formation professionnelle en région.

Pour les entreprises, les élèves internationaux qui étudient dans les centres de formation professionnelle constituent une clientèle immigrante de choix. Ces jeunes sont déjà en bonne partie intégrés à la vie québécoise grâce à leur séjour dans une école du Québec, en plus d’avoir reçu une formation de qualité, dans des domaines où des pénuries de main-d’œuvre sont observées.

Étudier, travailler, vivre…

Éducation internationale propose maintenant un modèle novateur de recrutement d’élèves internationaux en formation professionnelle : Québec métiers d’avenir. Ce service vise à regrouper l’offre de formation professionnelle s’adressant aux élèves internationaux, à en assurer la promotion sur la scène internationale et à offrir un service complet de soutien et de suivi des élèves internationaux dans leurs démarches administratives jusqu’à leur arrivée au Québec. Cette année, 20 commissions scolaires participent à ce service, rendant disponibles aux élèves internationaux plus de 50 programmes d’études professionnelles.