• fr
  • fr
    Éducation internationale
    Services aux centres de services scolaires
    Développement international
    Nouvelles
    Accès experts
    Contactez-nous

     

    ← Toutes les nouvelles

    Lettre ouverte du Programme CLÉ à l’occasion de la Journée internationale des compétences des jeunes

     

    15 juillet, 2021

    Jeunesse et chômage : Une complexe équation à résoudre grâce à l’enseignement et la formation techniques et professionnels (EFTP)

    Aujourd’hui, la montée du taux de chômage chez les jeunes est l’un des plus grands enjeux auxquels nos sociétés sont confrontées. Aussi bien dans les pays du Nord que du Sud.

    Le nombre de jeunes actuellement non scolarisés, sans emploi ni formation (NEET) augmente, et les jeunes femmes sont deux fois plus susceptibles d’être concernées que leurs homologues masculins, souligne le dernier rapport « Tendances mondiales de l’emploi des jeunes 2020 », publié par l’Organisation internationale du Travail (OIT).

    À quoi sert l’enseignement et la formation techniques et professionnels (EFTP) ?

    Les systèmes d’EFTP des compétences s’efforcent de répondre aux exigences de celles et ceux qui cherchent à acquérir de nouvelles compétences nécessaires à l’amélioration de leurs perspectives de carrière, de leurs revenus ou de leur situation professionnelle. En permettant aux individus de gagner en connaissances, aptitudes et compétences correspondant aux exigences du marché de l’emploi, les systèmes d’EFTP sont reconnus comme étant un instrument capital pour améliorer l’employabilité, les perspectives d’emploi et potentiellement l’inclusion sociale.

    Les bénéfices liés à des systèmes d’EFTP plus inclusifs :

    Pour les gouvernements :

    – Amélioration du bien-être individuel et de la cohésion sociale

    – Contribution à la compétitivité économique

    – Intérêt politique des investissements dans l’intégration de toutes et tous sur le marché du travail

    – Impact positif sur les dépenses de sécurité sociale

    Pour les employeurs :

    – Accès plus large aux talents

    – Augmentation de l’engagement et de la fidélité du personnel

    – Amélioration de la réputation des entreprises

    La Journée mondiale des compétences des jeunes : une chance pour l’insertion sur le marché du travail des jeunes

    L’égalité et l’absence de discrimination figurent dans le cadre du programme des Nations Unies « Ne laisser personne au bord du chemin », approuvé par le Conseil des chefs de secrétariat des organismes des Nations Unies pour la coordination. Il existe de multiples raisons pour lesquelles des individus et des groupes sociaux se retrouvent exclus de l’EFTP. L’accessibilité à la formation peut poser un grand problème à certaines personnes. En 2014, l’Assemblée générale des Nations Unies proclamait le 15 juillet, la Journée mondiale des compétences des jeunes afin de célébrer l’importance stratégique de la transmission aux jeunes des compétences nécessaires à l’emploi, à l’obtention d’un travail décent et à l’entrepreneuriat.

    Cette année encore, la Journée mondiale des compétences des jeunes va avoir lieu dans un contexte difficile. La persistance de la pandémie de COVID-19 affecte tous les secteurs de l’éducation, y compris l’EFTP. Si les campagnes de vaccination suscitent certains espoirs, l’EFTP doit continuer de s’adapter pour pouvoir continuer d’offrir des formations de qualité, surtout dans les pays qui restent accablés par la propagation de la maladie. Le développement des compétences des jeunes doit demeurer une priorité et doit s’adapter afin de faire face entre autres aux défis liés à la pandémie, mais également à ceux liés au marché du travail tant local qu’international.

    Comment passer à l’action et devenir volontaire avec le Programme CLÉ ?

    Le 15 juillet prochain, le Programme CLÉ vous invite à montrer votre soutien en soutenant notre action ! Témoignez de l’apport de l’EFTP dans votre parcours de vie et partagez votre expérience ! Pour cela, écrivez-nous sur nos plateformes médias sociaux : Facebook, Instagram et LinkedIn

    Considérant le pouvoir transformateur de l’éducation et de la formation des filles et des femmes, la Fondation Paul Gérin-Lajoie, Éducation internationale et la Fédération des cégeps, en partenariat avec l’Institut de la Francophonie pour l’Éducation et la Fondation (IFEF) et le Forum des éducatrices africaines (FAWE), ont uni leurs efforts pour mettre en œuvre le Programme CLÉ qui bénéficie de la contribution du gouvernement canadien. Le Programme CLÉ se déroule dans sept pays, soit le Bénin, le Cameroun, la Guinée, le Rwanda, le Sénégal, le Togo et Haïti durant sept ans, de 2020 à 2027.

    Le Programme CLÉ aspire à accroître le bien-être économique et social des populations les plus marginalisées et les plus vulnérables, en particulier les filles et les femmes, par le renforcement des capacités d’environ 47 organisations partenaires œuvrant dans le secteur éducatif, plus précisément en éducation de base et en enseignement et formation technique et professionnelle. Dans une dynamique collaborative, environ 740 mandats mobilisant des personnes coopérantes volontaires seront réalisés pour renforcer les capacités des organisations partenaires à offrir une éducation de qualité, à rendre l’environnement scolaire inclusif et plus sensible au genre et à soutenir l’autonomisation des filles et des femmes.

    Pour en savoir plus sur le Programme CLÉ et ses mandats de volontariat terrain et à distance disponibles :

    Fondation Paul Gérin-Lajoie Fédération des cégeps
    Retour au blogue