Le financement de la Coopérative

Les financements de la Coopérative proviennent de diverses sources. Celle-ci reçoit un financement de base du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement Supérieur, ainsi que des cotisations annuelles de ses membres, qui couvrent les salaires et honoraires de l’administration et de la comptabilité, ainsi que les charges d’administration du bureau. D’autre part, elle réalise un grand nombre d’activités qui permettent d’autofinancer la totalité des dépenses des trois départements de la Coopérative et de leurs employés.

Financement du fonctionnement de base de la Coopérative

Mobilité internationale

Les activités du département de mobilité internationale sont divisées en deux catégories, soient les programmes d’échanges d’élèves du MEES dont la gestion a été confiée à la Coopérative, et pour lesquels elle perçoit des frais de gestion, ainsi que les programmes autofinancés initiés et gérés par la Coopérative. À noter que la Coopérative ne perçoit aucun frais de gestion spécifique à la gestion des programmes de bourses en formation professionnelle.

Financement du fonctionnement de base du département de mobilité internationale

Provenance des budgets du département de mobilité internationale

Développement international

Les activités du département de développement international sont 100 % autofinancées par les revenus des projets de développement international financés par les grands bailleurs de fonds.

Bailleurs de fonds des projets de développement international

Répartition géographique des projets réalisés par la Coopérative

Recrutement international

Les activités du département de recrutement international sont divisées en deux catégories, soient le programme de bourses d’excellence du MEES dont la gestion a été confiée à la Coopérative, et pour lequel elle ne perçoit pas de frais de gestion spécifique, ainsi que les projets autofinancés initiés et gérés par la Coopérative. Le financement du fonctionnement de base du département de recrutement international est donc assumé à 100 % par les projets autofinancés.

Provenance des budgets du département de recrutement international