DÉVELOPPEMENT - Le Comité technique du Projet pour l’employabilité des jeunes au Mali (PEJM) se réunit pour partager les avancées mi-parcours de cette initiative appuyant 5 établissements de formation professionnelle

| 10.12.2018
Membres du comité technique du PEJM

Le Projet pour l’employabilité des jeunes au Mali (PEJM), une initiative de cinq ans, d’une valeur de 8.4 millions de dollars, financée par Affaires mondiales Canada et réalisée par Éducation internationale, a tenu le 5 décembre 2018 son 4e comité technique.

Cette réunion, qui intervient à mi-projet a permis de mobiliser les directions générales et les directions des études (ou chef des travaux) des cinq centres appuyés par le projet, soit :

 

  • Centre d’apprentissage féminin de Koutiala
  • Centre d’apprentissage féminin de Kalaban Coura
  • Centre de formation professionnelle de Badougou Djoliba
  • Centre de formation professionnelle de Missabougou
  • Institut de formation professionnelle industrielle de Kayes

Trois représentants des ministères de tutelle, soit du ministère de l’Éducation nationale et du ministère de l’Emploi, de la Jeunesse et de la construction citoyenne étaient également présents.

 

Beaucoup d’activités amorcées au cours des 2 dernières années aboutiront en des résultats plus tangibles au cours des prochains mois. Soulignons notamment :

 

  • L’implantation du nouveau programme de transformation agroalimentaire développé selon l’Approche par compétences
  • L’installation de la majorité des équipements acquis par le projet pour les filières de mécanique automobile et de construction métallique
  • L’amélioration des compétences techniques des enseignants dans les deux mêmes filières, par l’accélération des formations des formateurs

 

D’autre part, les formations et le coaching visant la formation des gestionnaires des centres, ainsi que la formation des enseignants en pédagogie se poursuivent et permettent d’outiller adéquatement le personnel des centres à jouer leur rôle.

Au cours des prochains mois, une emphase particulière sera portée sur tout le volet insertion socioprofessionnelle, qui est un élément clé du projet, afin que les centres puissent accompagner leurs finissantes et finissants vers l’emploi. Des activités génératrices de revenus prendront également leur envol dans les différents centres appuyés, qui donneront aux élèves des opportunités de mettre en pratique les apprentissages faits dans le cadre des programmes.

Quoique les besoins demeurent encore nombreux au sein des centres, les directions présentes se sont montrées enthousiastes devant les avancées du PEJM. Éducation internationale et les commissions scolaires partenaires sont fières de contribuer à l’amélioration de la formation professionnelle au Mali à travers ce projet et de pouvoir compter sur des partenaires maliens aussi engagés.